Votez pour Atome Hôtel au WebProgram Festival 2016 !

mailing ATOME HOTEL WPF 2016

Nous sommes très heureux de vous annoncer qu’Atome Hôtel est en compétition au Web Program Festival 2016 !

Pour soutenir ce projet, juste un petit clic en suivant ce lien :
Atome Hotel au Web Program Festival

Merci par avance !

Atome Hotel ou le grand saut pour Dmitri !

Capture d’écran 2015-10-07 à 15.57.16

Venez visitez la Saison 1 de Dmitri sur http://www.atome-hotel.fr
Cette Saison 1 c’est :
40 atomes illustrés, 120 minutes de films, 20 Interviews, 18 chroniques sonores, 10 archives, 35 citations, 50 quizz et 2 jeux interactifs.


Soutenez la Saison 2
sur http://www.kisskissbankbank.com/atome-hotel

Un crowdfunding pour le futur de Atome Hôtel

KKBBAtomeHotel

En attendant la sortie de la Saison 1 le 7 octobre 2015, nous imaginons déjà la Saison 2.

Nous vous en parlons en détails sur la page de Kiss Kiss Bank Bank :

http://www.kisskissbankbank.com/atome-hotel

On espère que vous rejoindrez notre ambition d’aller au bout du tableau périodique de ce cher Dmitri.

Merci de nous suivre !

 

Baptiste Rouveure, le conteur d’Atome Hotel

Kevin Brunet, opérateur image et Baptiste Rouveure / Photo de Benoit Charlot, épreuve argentique.

C’est en passionné de cinéma, que Baptiste Rouveure réalise rapidement ses premiers courts-métrages. Une maîtrise de cinéma obtenue à Paris I – Sorbonne, et de multiples expériences avec l’image (fiction, clip, photo, documentaire…) jalonnent son parcours autodidacte. A travers ses réalisations, c’est une approche humaniste où le goût du portrait tient une place de choix. Aujourd’hui Baptiste continue de développer des films de courts et longs métrages mais aussi des films promotionnels pour des noms prestigieux.

Réalisateur des 30 documentaires de la Saison 1 d’Atome Hôtel, Baptiste Rouveure nous explique sa vision du projet à un mois du lancement.

COMMENT AS-TU ACCUEILLI LA PROPOSITION DE RÉALISATION D’ATOME HÔTEL ?

Venant de filières humaines et sociales, mettre en scène un web documentaire au label scientifique avec un œil profane, se révélait être un véritable défi… et aussi un jeu : rendre attrayant ce qui m’était rédhibitoire dans ces salles de classes de chimie et physique au collège !

Extrait de l’épisode Mendélévium

COMMENT AS-TU ABORDÉ L’ÉCRITURE DES 30 FILMS ?

L’ambition pour ces épisodes est de faire oublier que l’on est dans un documentaire scientifique éducatif. Je viens d’une culture cinématographique que j’essaie de transposer dans le webdoc. La volonté est d’offrir de l’élégance par le cadre, la musique, la lumière, la voix off, qui accompagnent et illustrent une rigueur scientifique. Pour cela Atome Hotel a bénéficié de formidables techniciens qui ont pris part et corps à l’aventure pour délivrer une partition de belle tenue.

Extrait de l’épisode Carbone

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR DE TOURNAGE ?

Chaque tournage est une somme de découvertes humaines et de lieux grandioses : anciennes mines fantômes de Langban en Suède, Observatoire de Haute Provence caché au milieu de chênes, l’immense et majestueux hall du Palais de la découverte à Paris… Ces différents lieux aussi improbables que beaux, font désormais parti d’Atome Hôtel et sont de véritables acteurs dans les films aux côtés d’intervenants passionnés et passionnants rencontrés lors des tournages.

Extrait RoadTrip Diamantaire

COMMENT IMAGINES TU LA SUITE D’ATOME HÔTEL ?

Atome Hôtel est en marche et s’est donné pour ligne de conduite de divertir autant que de délivrer de l’information de qualité. De nombreuses chambres d’atomes sont à compléter et c’est dans cette perspective que Atome Hôtel devra retrousser ses manches afin de compléter ces informations « atomiques » et satisfaire ainsi le plus grand nombre.

Et ce tableau ne pourra se développer que s’il trouve écho auprès d’internautes de tous bords. Au plus les scientifiques en herbe ou confirmés, curieux et érudits prendront part à l’aventure, au plus cet Atome Hôtel rayonnera et partagera son savoir et ses richesses scientifiques. J’espère que la campagne de crowdfunfing nous permettra de nous projeter sur les atomes de la Saison 2.

Extrait de l’épisode Bérylium 10

LE SITE DE BAPTISTE ROUVEURE
www.baptisterouveure.com

Thierry Brassac, l’architecte d’Atome Hôtel

IMG_2430

Thierry Brassac est directeur du Service Culture Scientifique de l’Université de Montpellier. Suite à une thèse de biologie cellulaire obtenue en 2000, ce « grenouillologue » saute sur le nénuphar de la médiation scientifique. Il travaille depuis à la création d’événements de culture scientifique (Bar des Sciences, Faites de la science, cycle de conférences). Il assure également un volet formation pour des étudiants scientifiques (master, thèse) en communication scientifique et muséologie des sciences. Il est aujourd’hui à l’initiative du webdocumentaire Atome Hôtel

Comment t’es venue cette idée de webdoc ?

En 2010, nous planchions sur l’année internationale de la biodiversité. Nous avions demandé aux chercheurs d’adopter une peluche dans le cadre du projet (un peu fou) de la Société française de peluchologie. Il s’agissait d’étudier l’univers des peluches à la manière des naturalistes du XIXème siècle : inventaires, collections, classifications, etc.

Mission_Peluche

L’année suivante fut proclamée année internationale de la chimie par l’UNESCO. Nous avons recherché ce qui faisait sens pour le grand public et trouvé que l’icône de la chimie était le tableau périodique des éléments (TPE). Il était donc logique que nous dépoussiérions ce monument d’histoire des sciences, véritable condensé de l’histoire de l’humanité.

TPE à jour

Ensuite, très vite est venue la nécessité de rendre ces atomes plus accessibles et surtout de leur donner une véritable personnalité. Il était temps de proposer aux chercheurs d’adopter leur « atome préféré ». Puis nous avons demandé à Dmitri Mendeleïev s’il voulait bien devenir la mascotte officielle du projet et s’il acceptait que nous devenions les community managers de sa personne.

Dmitri-MEME

Quelle est ta démarche à travers ce projet ?

L’idée est de partir d’un décalage (on transforme un tableau austère avec plein de constantes physiques en un tableau hyperludique avec des personnages un peu foufous et pleins d’humour) et de l’exploiter avec le plus grand sérieux. L’idée est aussi de demander aux chercheurs de parler de façon à ce que Dmitri puisse les comprendre, ce qui impose un effort de vulgarisation. Dmitri ne connaissait pas les électrons, le noyau de l’atome, et la radio-activité venait juste d’être découverte. Parler de chimie à Dmitri impose donc une simplification (et un peu d’humour).

lithium_meme

Comment abordes-tu les nouveaux médias et cette manière de travailler avec tant de personnes ?

Ce projet est résolument participatif. En le présentant lors d’événements de culture scientifique, nous avons fait de belles rencontres qui nous ont aidé pour le projet : une traductrice russe, un chercheur qui nous a rapporté un TPE en russe de Moscou, des enseignants hyper-motivés par le projet en France ou à l’international… Les nouveaux médias nous ont apporté tout un tas de « fans » du projet que nous ne connaissions absolument pas ! En fait, je considère les nouveaux médias et les rencontres « face public » complémentaires ; les deux se nourrissent mutuellement. Mais je crois qu’au final, c’est tout de même la « vraie » rencontre qui est l’objet principal du projet. C’est faire en sorte que :

  • une communauté diverse et multiforme puisse se rencontrer de visu autour d’un stand d’animation ;

  • les rencontres avec les chercheurs soient de beaux moments partagés (et que cela transparaisse dans les documentaires) ;

  • toute l’équipe (graphistes, animateurs web, comédiens, musiciens, réalisateur, etc.) ait conscience de produire un projet unique et original.

Comment imagines-tu le futur d’Atome Hôtel ?

Michael-J-Fox-meme_copie

Après la première (grosse) étape de mise en ligne des 30 courts-documentaires et de la plateforme d’Atome Hôtel, j’espère que de nombreux partenaires viendront à nous pour imaginer ensemble une phase 2 du projet. J’aimerais que cette phase, en plus de compléter le tableau, puisse être plus collaborative dans le vrai sens du terme. Que nous puissions co-produire du contenu avec des établissements scolaires, d’autres laboratoires, des lieux d’art et des artistes, voire avec des citoyens motivés. Une version anglaise serait aussi à étudier pour pouvoir toucher un public et des collaborateurs de manière plus large.

Pour en savoir plus sur le projet Atome Hôtel 

Pour découvrir Mission Peluches

Les atomes font leur chauds

visu-faites-Science

Dmitri a donné de sa personne lors de la finale nationale de Faites de la Science, le 29 mai dernier. Avec l’aide de deux doctorants armés de blouses et de mini lance-flammes, cette joyeuse bande explore le monde des atomes, de la lumière et des couleurs sous les yeux du public de l’Université de Montpellier. Pour les 10 ans du festival, nous vous avons concocté un petit florilège d’expériences que je vous invite à découvrir en musique en cliquant sur l’image ci-dessus.

Я назад ! Retour de roadtrip…

Dimitri-Short2

Je dépoussière mon bureau et ré-enclenche mon disjoncteur. L’Atome Hotel frissonne doucement sous l’afflux des électrons. Ses circuits vibrent d’étages en étages pour mon plus grand réconfort. Après une si longue absence, je n’étais pas sûr de retrouver mon domaine en si bon état. J’y vois plus clair et l’envie de me mettre au travail bouillonne déjà en moi. Ce voyage en Europe m’a donné une seconde jeunesse.

Avec l’équipe qui m’accompagne, nous avons croisé en février dernier Théodore Gray dans son laboratoire londonien où il élabore des expériences et autres explosions filmées en slow motion pour leur prochain ouvrage «Reactions». Nous avons assisté à la mise en place d’un tableau périodique interactif dans le prestigieux collège de Cheltenham.

Tournage_Londres

Nous nous sommes rendus ensuite à Genève pour découvrir le spectr-o-matic dans l’enceinte du Chimiscope. Le spectr-o-matic révèle l’empreinte digitale spécifique à chaque atome que l’on appelle spectre de raies. L‘emplacement et la couleur de ces raies est absolument unique. Comme cette technique est relativement simple à mettre en place, elle permit de détecter la présence de nombreux nouveaux atomes au cours de l’histoire des sciences.

P12601600