Baptiste Rouveure, le conteur d’Atome Hotel

Kevin Brunet, opérateur image et Baptiste Rouveure / Photo de Benoit Charlot, épreuve argentique.

C’est en passionné de cinéma, que Baptiste Rouveure réalise rapidement ses premiers courts-métrages. Une maîtrise de cinéma obtenue à Paris I – Sorbonne, et de multiples expériences avec l’image (fiction, clip, photo, documentaire…) jalonnent son parcours autodidacte. A travers ses réalisations, c’est une approche humaniste où le goût du portrait tient une place de choix. Aujourd’hui Baptiste continue de développer des films de courts et longs métrages mais aussi des films promotionnels pour des noms prestigieux.

Réalisateur des 30 documentaires de la Saison 1 d’Atome Hôtel, Baptiste Rouveure nous explique sa vision du projet à un mois du lancement.

COMMENT AS-TU ACCUEILLI LA PROPOSITION DE RÉALISATION D’ATOME HÔTEL ?

Venant de filières humaines et sociales, mettre en scène un web documentaire au label scientifique avec un œil profane, se révélait être un véritable défi… et aussi un jeu : rendre attrayant ce qui m’était rédhibitoire dans ces salles de classes de chimie et physique au collège !

Extrait de l’épisode Mendélévium

COMMENT AS-TU ABORDÉ L’ÉCRITURE DES 30 FILMS ?

L’ambition pour ces épisodes est de faire oublier que l’on est dans un documentaire scientifique éducatif. Je viens d’une culture cinématographique que j’essaie de transposer dans le webdoc. La volonté est d’offrir de l’élégance par le cadre, la musique, la lumière, la voix off, qui accompagnent et illustrent une rigueur scientifique. Pour cela Atome Hotel a bénéficié de formidables techniciens qui ont pris part et corps à l’aventure pour délivrer une partition de belle tenue.

Extrait de l’épisode Carbone

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR DE TOURNAGE ?

Chaque tournage est une somme de découvertes humaines et de lieux grandioses : anciennes mines fantômes de Langban en Suède, Observatoire de Haute Provence caché au milieu de chênes, l’immense et majestueux hall du Palais de la découverte à Paris… Ces différents lieux aussi improbables que beaux, font désormais parti d’Atome Hôtel et sont de véritables acteurs dans les films aux côtés d’intervenants passionnés et passionnants rencontrés lors des tournages.

Extrait RoadTrip Diamantaire

COMMENT IMAGINES TU LA SUITE D’ATOME HÔTEL ?

Atome Hôtel est en marche et s’est donné pour ligne de conduite de divertir autant que de délivrer de l’information de qualité. De nombreuses chambres d’atomes sont à compléter et c’est dans cette perspective que Atome Hôtel devra retrousser ses manches afin de compléter ces informations « atomiques » et satisfaire ainsi le plus grand nombre.

Et ce tableau ne pourra se développer que s’il trouve écho auprès d’internautes de tous bords. Au plus les scientifiques en herbe ou confirmés, curieux et érudits prendront part à l’aventure, au plus cet Atome Hôtel rayonnera et partagera son savoir et ses richesses scientifiques. J’espère que la campagne de crowdfunfing nous permettra de nous projeter sur les atomes de la Saison 2.

Extrait de l’épisode Bérylium 10

LE SITE DE BAPTISTE ROUVEURE
www.baptisterouveure.com

Tournage avec des biologistes

La semaine dernière l’équipe d’atome hôtel a exploré une cellule de très très très près !! Les scientifiques que nous sommes aller voir peuvent observer ce qui se passe dans nos cellules à l’échelle moléculaire ! Oui, oui…c’est possible ! Jean-Philippe nous a dévoilé sa technique bien particulière que vous découvrirez bien sûr dans un de nos prochains clips !

IMG_1414      IMG_1416Photos : Léa Cavalin

Tournage d’un clip chez un passionné de photo

Cette semaine, le planning des tournages était chargé. Après l’arsenic et le silicium nous sommes partis à la découverte de la passion de Benoît… Amoureux de photo, il nous a initié aux secrets d’anciennes techniques photographiques, les prédécesseurs du numérique.  Aujourd’hui les photos apparaissent comme par magie sur l’écran de votre appareil mais avant c’était une autre histoire !

Comment Benoît capte-t-il la lumière sur du papier photo ? Et quel peut bien être l’atome choisi ?

photo 10

photo 9

photo 11

Photo : Léa Cavalin

Tournage d’un clip sur l’arsenic

Qui se cache derrière le numéro 33? Un atome pas très sympa et très toxique pour l’Homme, l’arsenic.

L’équipe d’Atome Hôtel a rencontré Corinne et Marina qui s’intéressent de près à cet atome. Corinne le déniche d’abord dans la nature. Ensuite, Marina et elle l’analysent sous toutes les coutures dans leur laboratoire! Mais dans quel but font-elles cela ?

photo 1

photo 2

photo 8

Photo : Léa Cavalin

Tournage d’un clip chez un souffleur de verre

Savez-vous où se cache le silicium dans notre quotidien ?

Un indice : l’équipe d’Atome Hôtel a récemment poussé les portes de l’atelier d’un souffleur de verre un peu spécial. Nous y avons rencontré Tristan avec son chalumeau au milieu de tas de drôles d’objets aux noms farfelus : ballon bicol, colonne de Vigreux, réfrigérant, bécher, erlenmeyer… Mais où sommes nous exactement allés ?

Découvrez-le prochainement dans notre vidéo sur le silicium !

 

 

photo 4

photo 3

photo 5

 

Photo : Léa Cavalin

Tournage Road trip – Les belles pierres de Suède

Ytterby, Utö, Långban, swedenborgita, béryllium, toalett, on enrichit votre vocabulaire ! Et le teinte de conçonnances exotiques.

 Toujours en quête d’atomes, l’équipe d’Atome Hôtel explore une piste suédoise.

Elle commence au Naturhistorika riksmuseet de Stockholm, le Museum d’histoire naturelle.
Jörgen Langhof, fou de caillou, y est minéralogiste. Armé de sa caméra, le réalisateur a poussé pour vous les portes de ses collections… En deux trois mouvements, Jörgen déniche au milieu des milliers de pierres multicolores et multiethniques celles portant les étiquettes suivantes : Langbanite swedenborgita / Långban Värmland Filipstad, Petalite / Utö, ou encore Gadolinite / Ytterby Vaxohlm Resarö.  Leurs noms exotiques se réfèrent à des lieux. L’équipe se rend donc sur place : cap sur le village de Långban, l’archipel d’Utö, et l’ancienne mine d’Ytterby.

Ces pierres vont vous plonger dans la chimie des siècles passés et la minéralogie la plus actuelle. Mais nous n’en dirons pas plus, rendez-vous avec le reportage en ligne…

L’équipe de tournage revient avec un road-trip vidéo, un béryllium adopté, une besace renflouée de pas moins de 9 atomes, le sourire et du hareng.

IMG_0025

IMG_0185

collectionmineralo

photo

Photo : Léa Cavalin

Repérages n°0 – le Fluor

Thierry Brassac (auteur) et Baptiste Rouveure (réalisateur) étaient en repérages au CHU de Montpellier pour préparer le tournage de la première vidéo  qui nous parlera de l’utilité du Fluor 18 en imagerie médicale. Pour cela ils ont rencontré Michel Zanca, professeur en médecine nucléaire et IRMf et nous ont ramené quelques photos en attendant le tournage qui aura lieu en fin de semaine.

 repéragesfluor2 repéragesfluor1

Et vous, que vous évoque le Fluor ? A vos commentaires !